0

Le Miel dans les cosmétiques, un nectare précieux aux multiples bienfaits

10 Oct 2020

Et oui, retrouver le miel en ingrédient phare dans les cosmétiques devient de plus en plus courant. C’est vrai qu’il a tout pour plaire: Ingrédient naturel produit par nos chères abeilles, reconnu pour ses multiples vertus: Cicatrisant, anti-oxydant, nourrissant, purifiant…

Bienfaits millénaires

Son taux élevé de fructose et de glucose en fait un antiseptique naturel aux propriétés cicatrisantes et antibactériennes redoutablement efficaces, certains parlent même d’un “alicament” à appliquer directement sur certaines plaies du quotidien, comme un bouton percé par exemple, pour favoriser sa cicatrisation.

Nectare précieux, sa teneur en vitamine B et potassium favorise également la nutrition des couches supérieures de l’épiderme, tandis que le sucre qui le compose à plus de 80%, facilite l’hydratation, un véritable allié pour les peaux sèches et sensibles.

Attention à sa provenance !

Même si l’évocation du miel, laisse rêver à un doux cocon réconfortant, il faut prendre garde à la provenance du miel contenu dans les cosmétiques. En effet, la France produit environ 20 000 tonnes de miel chaque année et en consomme de 40 000 tonnes, la grande majorité du miel est (malheureusement) importé d’Asie. D’immense flux de miel recomposé artificiellement à partir de sirops de maïs ou de riz et enrichis avec des pollens, sans réels bienfaits pour votre peau.

odule Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

Abeille et fleurs

Favoriser le Biologique

Parce le cahier des charges de l’agriculture biologique est toujours plus contraignant et plus respectueux de l’environnement. En AB on privilégie les abeilles (“locales”) et les éléments naturels déjà présent dans l’écosystème. Pas de nourrissage avec des aliments modifiés, la ruche doit être fabriquée à partir matériaux naturels, désinfection de la ruche et manipulation des abeilles à l’aide uniquement d’outils naturels et non synthétique ou artificiel. La ruche est généralement située dans un rayon de plusieurs kilomètres de prairies biologiques ou naturelles, donc sans aucun traitement chimique qui pourrait se retrouver dans le miel.

Un moyen de préserver l’environnement

Ce n’est un secret pour personne, l’avenir des abeilles est menacé. Ces insectes sont pourtant essentiels au bon maintien de la chaîne alimentaire, pour la pollinisation de nos cultures agricoles et des prairies sauvages. Sans pollinisation, il sera impossible de produire nos fruits et légumes, impossible également de nourrir nos bétails… Un maillon vital de la chaîne alimentaire qu’il est important de préserver, grâce notamment, à la production de miel. L’année 2019 fut une “année noire” dans l’histoire de l’apiculture, la sécheresse a entraîné une production française de miel inférieure à 9 000 tonnes. Il est important aujourd’hui de soutenir les apiculteurs locaux qui travaillent pour la préservation des abeilles dans le respect de l’environnement.